Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

43 articles avec comedie-francaise

La Grande Magie, Eduardo de Filippo

Publié le par Mordue de theatre

theatre2 432

 

Critique de La Grande Magie, de Eduardo de Filippo, vu le 24 octobre 2010 à la Comédie Française

[ Avec Claude Mathieu, Michel Favory, Cécile Brune, Éric Génovèse, Alain Lenglet, Coraly Zahonero, Denis Podalydès, Jérôme Pouly, Marie-Sophie Ferdane, Hervé Pierre, Gilles David, et Suliane Brahim ; mise en scène Dan Jemmett]

 

Enfin une pièce à la hauteur de la réputation de la Comédie Française !

Tout d'abord, la mise en scène et les comédiens sont tout à fait excellents ; les comédiens vivent vraiment leur rôle, on ne s'ennuie à aucun moment. Néanmoins, je souligne le fait que, et il paraît que c'est à la mode en ce moment, les comédiens qui ne jouent pas dans la scène que les spectateurs observent restent sur les côtés, assis à des tables en fumant, ce qui est tout de même un côté négatif, je trouve. 

De plus, cela sort totalement de l'habituel Théâtre Français : en effet, cette pièce italienne est vraiment étrange ; on ne comprend pas tout dès la première fois, on ne voit pas où l'auteur veut en venir, on ne sait que penser lorsqu'on sort ; on a les idées complètement tourneboulées.

Enfin, on y retrouve un décor magnifique et des costumes élégants, et un Podalydès brillant ; tenant toute la "première partie" de la pièce avec une tête d'enterrement, l'autre partie complètement fou ; on adhère ! Podalydès est presque toujours présent, et on regrette que tous les comédiens, bien que très bons, ne soient pas à son niveau ... Ah si ! Le magicien, joué par Hervé Pierre, est tout à fait formidable ; lui est TOUJOURS présent, ne montre aucun signe de fatigue ou de faiblesse, se "donne à fond" durant toute la pièce, jouant même un peu avec les spectateurs au tout début !

Placement : dans les premiers rangs, à droite face à la scène (il s'y passe plein de choses)

La Comédie-Française (une salle d'hyprocrites mais une scène talentueuse)

Publié le par Mordue de theatre

thumb-la-comedie-francaise---presentation-et-histoire-2751.jpg

 

La Comédie Française ... Oui ... C'est beau hein ?
C'est aussi bien, lors de dîners en ville, de dire "Oui, je suis allé voir [...] à la Comédie-Française". Ça donne bien !
Mais le problème, c'est que maintenant, on va à la Comédie Française parce qu'il FAUT y aller, parce qu'elle fait presque partie de notre patrimoine ! On entre donc dans une salle qui ne connaît pas énormément le théâtre, certains même qui ne savent pas se tenir assis pendant 2h ! Alors quand c'est pour voir Andromaque, de Racine, avec un texte plutôt dur si on ne s'y connaît pas, ça peut paraître long, je comprends ... Mais dans ce cas-là on ne vient pas !
Ils osent ! Ils osent venir, s'asseoir, parler, bouger, faire du bruit, machouiller leur chewing-gum, soupirer, et dire à leurs voisins "ça ne dure que 2h, c'est bientôt fini" alors qu'Oreste devient fou sur scène, et après tout ça, ils osent APPLAUDIR avec de grands sourires, avec leurs mines "j'ai adoré, j'ai tout suivi, j'ai tout compris, vive Racine !" alors qu'ils ne peuvent même pas raconter ce qu'ils viennent de voir ! Ils osent Applaudir à tout rompre, jusqu'à "demander" cinq rappels !

Voilà ce qui arrive dans cette salle, juste parce qu'elle s'appelle "La Comédie-Française".

Autre chose m'énerve ; la fausse jovialité qui règne au sein de la Comédie-Française ... Regardez les Molières ; le discours de Muriel Mayette, administratrice de la Comédie-Française, lorsqu'elle a reçu le Molière du théâtre public "nous sommes une famille, une troupe, soudés ..." (ou quelque chose du genre). Mais ... j'ai eu envie de m'indigner : je trouve cela faux ! et archi-faux ! Enfin, je vous entends d'ici dire "tu n'en sais rien, tu as 15 ans, et tout ce que tu as fait à la Comédie-Française, c'est être spectateur". Ce que je veux dire, simplement, c'est ce faux ton que j'attribue à Muriel Mayette ... car les acteurs qui sont au Français ne sont pas si amis que ça ... pourquoi dis-je ça ? Pour la bonne raison qu'ils se mettent à la porte entre eux ... Lisez ça, ce sera sûrement mieux expliqué ...

Alors, toujours une bonne entente, à la Comédie-Française ?

Bien sûr, je ne peux me permettre de laisser mon article se finir ainsi. Il faut que je parle du talent ... Car lorsqu'on va dans cette salle (et cela est peut-être en contradiction avec tout ce que j'ai pu dire) on est assuré d'y trouver un spectacle de qualité ; même si la mise en scène est trop compliquée (On ne badine pas avec l'amour), même si l'adaptation laisse à désirer (Les Oiseaux). On ressent toujours le talent des acteurs, mêlé à leur travail : et tout cela donne, en général, un très bon spectacle.
Au Français, j'ai des acteurs préférés ... Tout d'abord, Léonie Simaga, qui m'a époustouflée dans Andromaque puis dans L'Opéra de Quat'sous ! Elle donne l'impression de tout savoir faire (tragique, pièces plus légères, chant ...). Je la verrai bien dans une grande pièce tragique, telle que Phèdre... Après, bien sûr, il y a Denis Podalydès, qui brille toujours, qu'il joue (La Grande Magie) ou qu'il mette en scène (Cyrano de Bergerac). J'aime beaucoup Éric Ruf, qui me laisse un très beau souvenir en Pyrrhus, et un souvenir plus vague (trop jeune pour bien me rappeler) en Christian ... Enfin, Cécile Brune, et sa voix sans pareille : une véritable voix de théâtre ; sans oublier son jeu de qualité.

Andromaque, Racine

Publié le par Mordue de theatre

gpr_andromaque1011.jpg

 

Critique d'Andromaque, de Racine, vu le 29 octobre 2010 à la Comédie Française.

[ Avec Cécile Brune, Eric Ruf, Céline Samie, Léonie Simaga, Clément Hervieu-Léger, Stéphane Varupenne, Suliane Brahim, et Aurélien Recoing ; mis en scène par Muriel Mayette ]         

 

Je pense que tout le monde connaît l'histoire d'Andromaque ... c'est une captive du fils d'Achille, Pyrrhus, qui l'aime. Mais elle aime toujours son feu mari, Hector. Pyrrhus, promis à Hermione, risque de déclencher une guerre s'il ne contrôle pas son amour ...

Pour ma première connaissance de Racine, je n'ai pas été trop déçue.

Les acteurs sont très bons, et le texte est parfaitement dit. Malgré tout, on peut regretter ce qui semble être une "erreur de distribution" ; il est clair que Cécile Brune, pourtant très bonne actrice, n'est pas faite pour le rôle d'Andromaque ; elle semble ailleurs, elle parle d'un bien trop ton las, sans changer de ton, sans adopter d'autre posture que "bras ballants, tête d'enterrement" ...

Cependant, il manque quelque chose à la mise en scène ; en effet, les comédiens ne se touchent ni ne se regardent jamais, ce qui est génant. Je regrette également le fait qu'une musique de fond, incessante, sans doute présente pour rajouter un peu de tension à l'atmosphère, ne fait qu'énerver le spectateur (enfin, moi, en tout cas). J'avoue que je n'avais jamais vu ça ; la musique est essentielle au théâtre, je pense, mais entre deux actes, ou juste en début et en fin de pièce ; mais durant tout le spectacle, c'est dingue, non !? Ici, cela donne surtout l'impression que le metteur en scène ne fait pas assez confiance à la musicalité du texte, peut-être au talent des acteurs à bien rendre la beauté du texte ...

De plus, la salle était insupportable (voir article sur la Comédie Française) : des gens qui toussent toutes les secondes, qui mâchent des chewing-gum bruyamment, qui se mouchent, qui bougent, bref, qui s'ennuient.

Une note aussi sur le décor et le costume ; gris, blanc, et beige, simple, donc pas trop d'engagement de ce côté-là ... Un peu triste, morne, sombre ... Dans le ton de la pièce, pourrait-on dire ... Oui et non ; on met les personnages principaux (Oreste, Hermione, Andromaque, Pyrrhus) sur le même plan que leurs confidents (point de vue du costume) : est-ce vraiment le meilleur point de vue à adopter ?

Malheureusement, il est clair que c'est au spectateur d'entrer dans la pièce, et non le contraire : il faut se prendre au jeu pour arriver à suivre ... 

Je vous le conseille tout de même.

Voici un avis après avoir vu la diffusion vidéo d'Andromaque joué au théâtre Antique d'Orange : Magnifique. Les acteurs semblent plus "dans la pièce" que lorsque je l'avais vu ... ils se lâchent bien plus sur scène et la beauté du texte de Racine n'est ressort que mieux. Wouuuah. C'est beau. Ça fait pleurer


Placement : premiers rangs, parfait (les acteurs ne jouent pas sur le bord de la scène).

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9