Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 articles avec mdt divague

[MDT divague] Une nouvelle forme de notation !

Publié le par Mordue de theatre

Peut-être avez-vous remarqué les coeurs rouges en fin d'article !

Dorénavant, en plus de la critique et de la courte conclusion, ces  apparaîtront de manière systématique :

- pouce-en-bas.gif :  le spectacle ne vaut pas le détour

 : Pas mal.

 : Bon spectacle, conseillé.

-  : Excellent spectacle, à ne pas manquer !

Publié dans MDT divague

[MDT divague] Il faut je ne veux pas à l'Oeuvre ...

Publié le par Mordue de theatre

1363256302.jpg

 

Après le désastre de Moi je crois pas !, il fallait voir quelque chose pour remonter le niveau.
Alors puisque le théâtre de l'Oeuvre fait une réduction sur la première semaine de Il faut je ne veux pas et que, l'ayant déjà vu une fois, je savais qu'il s'agissait d'une valeur sûre, j'ai enchaîné un véritable fiasco sur un enchantement total. 

La scène est plus adaptée car moins profonde, le décor paraît ainsi plus intime et se plie totalement au besoin des différentes scènes. Les quelques imperfections que j'avais décelées dans le Musset ne sont plus, les deux pièces s'équivalent. Blanche Leleu a su trouver le ton juste, ses manières sont moins contemporaines, son air déterminé et son ton de supérioté soulignent mieux le fond du texte et s'accordent parfaitement avec le message que Musset veut faire passer : cette Marquise a beau avoir des idées plutôt modernes, elle garde une confiance absolue dans le mariage. Ce premier duo nous enchante, et parvient tout à fait à nous faire apprécier la beauté et la finesse que l'on connaît à Musset.

Quant au second tableau, il est toujours aussi bon. Les deux acteurs sont brillants, d'une extrême justesse, tantôt émouvants tantot comiques. Et c'est là le génie de Besset, de combiner tragique et comique. Car si le thème abordé est profond et intéressant, la pièce n'est pas sérieuse tout du long, et alterne les instants légers et des instants plus graves. Le duo excelle dans leur représentation du couple contemporain. Les interrogations constantes de la future face aux incompréhensions de son futur sont parfaitement rendues grâce au talent des deux comédiens.

Ne manquez pas ce spectacle, au théâtre de l'Oeuvre jusqu'au 31 mars 2012. On est conquis.

  

Pour voir ma première critique et ainsi avoir plus de détails, rendez-vous ici !


Publié dans MDT divague

[MDT divague] Dans 3 semaines, découvrez ...

Publié le par Mordue de theatre

vz-74d6597c-d1bf-4fe0-a6e0-8022acb4d552

 

Tout d'abord, permettez-moi de vous souhaiter une très bonne année 2012 !

J'écris cet article car je viens de découvrir l'affiche du prochain spectacle d'Arnaud Denis au Vingtième Théâtre : Nuremberg, la fin de Goering.

L'histoire est la suivante : à la fin de la deuxième guerre mondiale, les Alliés se retrouvent devant un épineux problème: que faire des grands dirigeants nazis ? Ils ne seront pas fusillés, ils seront jugés pour crimes contre l’humanité. C’est le début d’un des plus grands procès du 20ème siècle: le Procès de Nuremberg. Sur le banc des accusés, Hermann Goering, deuxième personnage du Reich, attend son jugement.

C'est la première pièce écrite par Arnaud Denis, qui signe également la mise en scène, et jouera un rôle en alternance avec David Zéboulon. On retrouvera également Jean-Pierre Leroux, Götz Burger (un acteur allemand dans le rôle de Goering), Jonathan Max-Bernard, et Raphaëlle Cambray.

La première a lieu le 25 janvier 2012 au Vingtième Théâtre ! Le spectacle durera jusqu'au 10 mars 2012.

Par la suite, on pourra retrouve Arnaud Denis aux côtés de Claude Brasseur et Patrick Chesnais dans Tartuffe, dans une mise en scène de Marion Bierry.

O 28102011-112414TARTUFFE-AFF-40x60-v9

Publié dans MDT divague

1 an déjà ...

Publié le par Mordue de theatre

gateau10.gif

 

Le blog fête ses 1 an ... l'équivalent d'une saison théâtrale.

Entre le 30 octobre 2010 et aujourd'hui, le blog compte 50 articles, dont 40 critiques ...

L'écriture a toujours été un bonheur pour moi, mais savoir que mon blog est lu régulièrement et souvent commenté (un grand merci à Minyu évidemment)... c'est un plaisir immense !

En effet, le blog, qui a commencé à une trentaine de visites par mois, comptabilise aujourd'hui plus de 1500 visites dans les 30 derniers jours, et plus de 2500 pages vues dans le même laps de temps !

Et même si cette année risque d'être moins fournie en matière de théâtre (et encore, ce n'est pas sûr), je pensais tout de même ouvrir une nouvelle catégorie, en plus des critiques et des avis divers, sur mes découvertes théâtrales en DVD (des conseils de très bonne captation par exemple, comme Terzieff) ...

Rien de concret pour l'instant, juste un éventuel projet ...

 

A nouveau, un grand Merci à tous ! 

MDT

Publié dans MDT divague

[MDT divague] La Comédie-Française s'expose au Petit-Palais

Publié le par Mordue de theatre

 

607_vignette_COMEDIE-FRANCAISE.jpg

"Ce n’est pas un hasard si « La Comédie-Française s’expose » au Petit Palais : chacun connaît la scène, mais il y a aussi tout un patrimoine artistique, presque totalement inédit, qui témoigne de l’histoire d’une famille, celle de la troupe de Molière du XVIIe siècle à nos jours : les portraits et les bustes, qui dévoilent les comédiens dans leurs emplois ou qui rappellent les grands auteurs, les séances du Comité de lecture, le travail de la scène, les accessoires les plus prestigieux…
Grâce à sa bibliothèque-musée, deux-cents œuvres (peintures, sculptures, documents d’archives, objets personnels, accessoires et maquettes) sont présentées, afin de découvrir les coulisses du théâtre et pénétrer cet univers mystérieux.
Le musée s’associe à cette institution de trois siècles, pour proposer une exposition sur la Maison, sa troupe, ses auteurs, particulièrement Molière. Figure majeure du répertoire de théâtre classique français, il est chez lui à la Comédie Française. Fondée par Louis XIV, la Maison défend les textes des siècles passés, mais aussi l’avant-garde artistique actuelle.
Le Petit Palais invite Molière, qui sera le fil conducteur de la visite…un passage derrière le rideau, derrière le décor…une révélation !
A découvrir aussi au Centre national du costume de scène à Moulins, une exposition sur "L'art du costume à la Comédie-Française", plus de 200 costumes des plus grands comédiens du XVIIIème siècle à nos jours." -

C'est une exposition très intéressante, peut-être trop courte ... Surtout illustrée par des peintures mais également, vers la fin de l'exposition, de très belles photos. On en apprend beaucoup sur l'histoire de la Comédie-Française, sur plusieurs très grands acteurs (Rachel, Sarah Bernhardt, et d'autres encore) ... Et quel plaisir de pouvoir admirer la bague de Rachel, ou la montre de Molière. Oui, je suis matérialiste, mais cela fait partie des choses que j'ai préférées : la montre de Molière. Petite, ravissante, derrière la même vitre que son fauteuil ... C'est beaucoup de pensées qui me sont venues en tête lorsque j'ai été devant ce fauteuil ... car après tout, Molière fait partie de ces Dieux du théâtre. Savoir qu'il a été assis dessus, un jour ... 

D'autres choses attirent l'attention, telles que les bustes des différents grands auteurs, ou les différents tableaux, représentant des scènes de lectures au sein de la Comédie-Française par exemple. J'ai également beaucoup apprécié les maquettes des différentes pièces jouées depuis plusieurs années. Certaines sont vraiment étranges, et je ne regrette pas de ne pas les avoir vues (comme une École des Femmes, si je ne me trompes pas). Par contre je suis déçue d'avoir vu si peu de costumes (le reste se trouve à l'exposition située à Moulin). 

Très belle expostition, intéressante et agréable à parcourir. Fortement conseillé.

Publié dans MDT divague

<< < 1 2 3 4 > >>